Revue de presse

La valse des programmes et des rythmes scolaires ?

Quand les familles se sentent prises pour des imbéciles... ou la réforme qui menace encore une fois d'être une simple remise en forme et rien de bien profond concernant le fonds des nombreuses questions posées tant par les parents que par les enseignants.


Les apprentissages de nos enfants ne devraient pas être bradés ou brassés par les changements successifs de gouvernements voulant montrer bon visage mais accompagnés au plus près de leurs capacités et de leur croissance et rythmes physiologiques !

Source Image Ouest France


De plus en plus de parents se posent la question de savoir ce qu'est en train de devenir la "refondation" :
Parents pensons la reforme des rythmes scolaires ensemble (chez Mauvais Pere)
 "A ce jour, l’information dont nous disposons est parcellaire et contradictoire. Le projet tel qu’envisagé ne nous semble pas à la hauteur des enjeux.
Nous croyons cette réforme nécessaire et en partageons les objectifs, à savoir mieux apprendre et favoriser la réussite scolaire de tous. Depuis 2008, les écoliers français ont le nombre de jours d’école le plus faible des 34 pays de l’OCDE et de fait des journées plus longues et plus chargées que la plupart des autres élèves dans le monde. Cette situation est préjudiciable et doit être revue.
Cependant, le projet de réforme qui nous est présenté ne nous semble pas répondre à ces objectifs.(...)"


Les grèves commencent pour dénoncer une trop grande superficialité de la réforme annoncée par Vincent Peillon 
"(...) pour Sébastien Sihr, secrétaire général du SNUipp-FSU, "la priorité à école primaire ne peut pas rester un simple slogan, une loi n'a pas le pouvoir magique de changer l'école".
Il appelle à "une journée d'interpellation du ministre dans tous les départements pour mettre l'accent sur les changements concrets que l'on attend", citant la formation continue, la refonte de l'évaluation des élèves, la révision des programmes, l'avenir des enseignants "Rased" spécialisés dans la lutte contre l'échec scolaire. Mais "aujourd'hui, l'action du ministre est brouillée par la réforme des rythmes scolaires", a-t-il regretté."


Qu'en est-il des besoins réels ? On se trompe encore une fois de débat public, alors que nombreux sont les enjeux et les propositions comme par exemple refonder l'école (sur educavox)
"Rénovation des rythmes scolaires, refonte des programmes, recentrage sur les savoirs fondamentaux, développement de la culture humaniste, de la culture scientifique, du numérique, transformation de la formation, nouvelle approche de la carte scolaire et de l’accueil des enfants de maternelle, création de liens différents entre tous les acteurs du monde éducatif, autant de chantiers s’ouvrent pour la refondation de l’école. Contributions."

La question qui se pose aujourd'hui est : le gouvernement actuel  va-t-il prendre le sujet à bras le corps pour une vraie refonte qui prenne tout son sens auprès de nos enfants et de ceux à venir ?

Ma pensée du jour (de parent) est que s'il faut changer les rythmes familiaux pour mieux accompagner le futur citoyen et adulte qu'est mon enfant (chacun à sa façon unique), alors soit, mais pas juste pour satisfaire une énième réforme superficielle : un changement sera positif s'il est sur le fonds ET la forme, pas juste l'un ou l'autre.

C'était ma participation aux Vendredis Intellos. ;)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires sont les bienvenus !